Antoine Pirrone, papa du futur Ballon d’or… humanoïde

Antoine Pirrone et Olive 1, son petit robot, doubles champions du monde de football par équipe dans la catégorie des robots humanoïdes. ©Sébastien Le Clézio/CCAS

Ronaldo, Neymar et Messi n’ont qu’à bien se tenir. Le futur Ballon d’or pourrait bien être une machine. Triple champion du monde de football avec son robot humanoïde, Antoine Pirrone en fait le pari. 

Antoine Pirrone avait tout juste 3 mois lorsque Gary Kasparov, le grand maître échiquéen russe, était battu par le logiciel ChessGenius. Sur les ondes de France Inter, MC Solaar chantait « Nouveau western », pendant que ses parents, Thierry, aujourd’hui retraité du CNPE EDF du Blayais, et Valérie, cadre chez Orange, réservaient leurs premières vacances sur le 36.14 CCAS. Vingt-quatre ans plus tard, Antoine est un jeune étudiant bien dans ses baskets, qui prépare un master d’informatique à l’université Bordeaux II.

Connecté bien sûr aux réseaux sociaux, Antoine parle français et anglais, mais maîtrise surtout le langage informatique, cet espéranto des temps modernes. Lorsque je rencontre Antoine dans la maison familiale de ses parents située au milieu des vignes des Côtes de Bourg, il rentre tout juste de Téhéran (Iran), où il est allé défendre le drapeau tricolore avec Rhoban, l’équipe du Laboratoire bordelais de recherche en informatique, pour la RoboCup Soccer, l’une des plus grandes compétitions internationales de robotique.

RoboCup 2018 : 9 – 0 pour Rhoban lors des quarts de finale contre le Japon (catégorie robots humanoïdes « taille enfant »). Source : youtube.com

 Une pépite de technologie

Avec Olive 1, son petit robot, ce Gauriacais est devenu à l’âge de 23 ans double champion du monde de football par équipe dans la catégorie des robots humanoïdes, d’abord à Leipzig en Allemagne en 2016, puis en 2017, devant 100 000 personnes, à Nagoya, la troisième ville du Japon. Haute de 64 cm, la machine pèse entre 5 et 6 kg. Dotée d’une intelligence artificielle, elle est une pépite de technologie pourvue de 20 moteurs d’articulation, d’une caméra au sommet du crâne et d’une oreille interne électronique. Sans GPS, le footballeur d’acier et d’électronique est capable d’analyser toutes les situations sur le terrain, d’échanger avec ses 9 coéquipiers, d’effectuer une passe, d’intercepter un ballon rond et de marquer un but.

L’équipe Rhoban assure aussi des activités d’enseignement.

« Au-delà du plaisir de jouer, explique Antoine Pirrone, notre objectif est de faire avancer  la recherche et les sciences, afin qu’elles s’appliquent dans le monde réel. Imaginez l’impact qu’auront demain – et qu’ont déjà aujourd’hui – ces humanoïdes dans notre vie quotidienne, notamment aux côtés des plus fragiles de nos sociétés, les personnes en situation de handicap et les personnes dépendantes. » « Nous investiguons le rôle de la morphologie et de la souplesse (compliance) dans la locomotion à patte et l’équilibre, explique par exemple l’équipe sur son site internet. Une application importante de l’étude de la locomotion bipède est de trouver des méthodes thérapeutiques pour les malades souffrant de déficience musculaire. »

Triple champion du monde après une nouvelle victoire à Montréal en juin dernier, Antoine se prépare pour la RoboCup qui se déroulera en Australie en 2019 et en France, à Bordeaux, en 2020. En cette période de Coupe du monde de football, Antoine et ses collègues se sont fixé pour objectif de battre dans trente ans la meilleure équipe humaine de footballeurs avec leurs robots humanoïdes !


Pour aller plus loin

 Site internet de l’équipe : rhoban.com

Page Facebook : @rhobanmetabot

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account