Sentir le rythme du bassin… d’Arcachon

© Noémie Coppin Les pêcheurs avant le départ

Les pêcheurs avant le départ © Noémie Coppin/ccas

Pour notre troisième escale autour du centre d’Arès, on avait bien envie d’aller à la découverte du bassin. Sur le bateau de la CMCAS Gironde bien sûr ! Avec les pilotes de la section nautique du bassin d’Arcachon, on embarque pour une matinée de pêche et de promenade entre l’île aux oiseaux et le banc d’Arguin. Les dorades n’ont qu’à bien se tenir ! 

Il est 8h30 sur la jetée du Petit Piquet. Le ciel est encore gris, mais quatre vacanciers du centre de tourisme d’Arès sont au rendez-vous. Pierre Kuter est retraité assistant commercial, il est venu de Lyon pour passer quelques jours au bord du bassin. Il est venu avec femme et enfants il y a 17 ans, et retrouve aujourd’hui le bassin avec un plaisir non dissimulé.

Pierre Kuter, vacanciers à Arès©Noémie Coppin

Pierre Kuter, vacanciers à Arès © Noémie Coppin/ccas

« J’ai l’habitude de pêcher la truite en rivière, mais taquiner le poisson sur l’eau salée, c’est une grande première pour moi. Ma mission, c’est de ramener le poisson à ma femme pour le barbecue de ce midi. Mais bon, l’essentiel n’est pas là. Même si je rentre bredouille, l’important est de profiter du paysage, passer un bon moment au cœur de la nature. »

Le bateau de la CMCAS Gironde pointe le bout de son nez. Toute la petite troupe embarque et rencontre les deux pilotes. Jean-François Capdeville-Lacomme est l’un d’entre eux. Le bassin, il connait ! Il a grandi ici, au Cap Ferret, et les parcs d’huitres n’ont aucun secret pour lui. Ancien salarié de la centrale thermique de Morcenx Arjuzanx, puis de la centrale nucléaire du Blayais, il s’est toujours investi au sein des Activités Sociales. Mais c’est depuis sa retraite, en 2002, qu’il s’y est mis à plein temps.

© Noémie Coppin J.F. Capdeville-Lacomme le deuxieme pilote du bateau

J.F. Capdeville-Lacomme, l’un des pilotes du bateau © Noémie Coppin/ccas

« C’est le par et le pour qui m’a séduit. Quelle belle idée ! Un an après ma retraite, j’ai créé la section nautique du bassin d’Arcachon. Aujourd’hui, elle compte une cinquantaine d’inscrits, et nous proposons une activité permanente aux vacanciers du centre d’Arès. La pêche, c’est un peu une excuse. Ce qui m’anime, ce n’est pas le poisson en lui-même, c’est plutôt l’envie de faire découvrir le bassin aux vacanciers, de les balader au cœur de ce petit bijou entre terre et mer.

Et la balade commence

Sur la route vers le banc d’Arguin, à l’entrée du bassin, les bénéficiaires découvrent avec joie les perles du bassin : les cabanes tchanquées et l’île aux oiseaux, tout en croisant de superbes voiliers. Catherine et Jean-Louis Gonzalez laissent aller leur regard sur l’horizon. Les deux jeunes retraités sont arrivés il y a quelques jours de Seine et Marne, pour profiter des vacances en gîte à Arès. L’ancien expert en gaz vient avec sa femme à Arès pour la quatrième fois.

Catherine et Jean-Louis Gonzalez ©Noémie Coppin

Catherine et Jean-Louis Gonzalez © Noémie Coppin/ccas

« On revient pour le calme, les pistes cyclables, la pêche. Pour l’air pur aussi, ça fait du bien ! Là, sur le bateau, on est servis ! A chaque fois qu’on revient, on découvre le bassin sous un jour nouveau, comme si il évoluait sans cesse. Comme si on ne pouvait pas le saisir. »

Jean-François Capdeville-Lacomme acquiesce, en souriant : « J’ai pas mal bourlingué dans la vie, j’ai été en Égypte, aux Maldives, au Sénégal, en Chine, en Inde, j’ai traversé l’Atlantique. Mais je reviens toujours au bassin. Pour sa lumière, pour son caractère changeant. Le bassin est vivant. Ici, chaque jour, chaque heure est différente. Et au lever du jour, quand les chants d’oiseaux percent la brume, quelle magie ! »

Une tranche de vie au rythme du bassin…



Le bateau est arrivé à l’entrée du bassin, entre la dune du Pyla et le banc d’Arguin. Et le soleil s’invite à la fête ! C’est l’heure de titiller la dorade. Jean-François Capdeville-Lacomme équipe les cannes et installe les bouts de coque et de couteau sur les hameçons. La partie de pêche peut commencer. Entre les clapotis des vagues et le doux sifflement du vent, les cris de 20 000 mouettes tridactyles nous parviennent depuis le banc d’Arguin tout proche. C’est là qu’elles viennent nidifier durant l’été. Serge Renaud réussit avec brio son premier lancer. Il a beau venir de Clermont-Ferrand, ce retraité de la distribution s’y connait en pêche en mer.

© Noémie Coppin Serge Renaud

Serge Renaud ©Noémie Coppin/ccas

« Je suis issu d’une famille de pêcheurs, alors je renoue un peu avec mes origines. Un de mes cousins a un petit bateau à la Rochelle, et j’ai des souvenirs de parcs à huitres, de trous à crevette. J’ai déjà pêché en mer, du bar, de la dorade, de la sole. Une fois, je suis même parti à la pêche au thon à Hendaye ! Là, c’est la troisième fois que je viens en vacances à Arès, surtout pour l’Océan. J’aime la sensation de liberté qu’il procure. Regardez, cette lumière ! On est là, en train de pêcher entre une dune millénaire et l’océan, avec l’horizon bleu à perte de vue. C’est surréaliste ! »

Après une bonne heure, aucun poisson ne s’est laissé attraper. Contre mauvaise fortune bon cœur, les vacanciers ne se laissent pas abattre. Après tout, c’est la loi de la pêche : parfois, on rentre bredouille. Mais les paysages parcourus et les émotions qu’ils suscitent, eux, sont bien réels, et ancrés dans les mémoires. Jean-François Bazard prend les commandes. Originaire de l’Est, il est arrivé à La Teste avec ses parents à l’adolescence. Puis il a travaillé chez EDF à Arcachon. Depuis 3 ans, il est pilote pour la section nautique du bassin d’Arcachon.

© Noémie Coppin Jean-Francois Bazard

Jean-Francois Bazard ©Noémie Coppin/ccas

« Il y a trois ans, j’ai découvert que la section cherchait des pilotes pour encadrer les sorties. Grâce à cela, j’ai pu passer le permis bateau. Je n’aurais jamais pu le faire sans cette opportunité. Du coup, au moins cinq fois par an, j’emmène des vacanciers ou des bénéficiaires de la CMCAS Gironde faire une sortie pêche sur le bassin. Je ne suis pas un grand pêcheur, mais j’aime la convivialité qui règne sur le bateau. On navigue au fil de l’eau, on observe les oiseaux, les voiliers, on casse la croûte au milieu de nulle part. J’aime partager ces moments simples et forts avec les gens ! »

Il est déjà presque 13h ! Le temps s’accélère follement sur l’eau, et le bateau doit déjà rentrer au port. Sur le chemin du Petit Piquet, les regards croisent une dernière fois l’île aux oiseaux, qui laisse découvrir ses humides étendues végétales. Les parcs à huitres, encore cachés sous l’eau il y a quelques heures, se dévoilent, avec leurs centaines de poches noires. Et soudain, magie du moment, le battement d’aile fugace d’un papillon blanc au dessus des flots réconcilie terre et mer, le temps d’une marée basse.


Carte du bassin d'Arcachon

Carte du bassin d’Arcachon

Chaque vendredi, pendant six semaines, nous vous présenterons toute la richesse des activités proposées aux bénéficiaires du centre de tourisme d’Arès, sur le bassin d’Arcachon. Chaque semaine, découvrez un milieu naturel exceptionnel, des bénévoles passionnés, et des vacanciers curieux qui pourraient bien inspirer vos prochaines vacances…

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

3 × 5 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account