Comédies humaines en Avignon

Spectacle « Pourquoi les poules préfèrent être élevées en batterie » de Jérôme Rouger ©Charles Crié/CCAS

L’édition 2017 de Contre Courant a offert aux festivaliers deux pépites théâtrales à l’humour ravageur, sous le regard gourmand de Louise Picoron. Invitée par les Activités Sociales, cette jeune chargée d’études à Enedis faisait à Avignon ses premiers pas dans l’univers du spectacle vivant.

« SDB »… comme Simone de Beauvoir, version plus déjantée ! ©Charles Crié/CCAS

“Le voilàààààààà !” Test de grossesse à la main, elle s’enfuit en poussant un long cri strident. Elle va être maman. Joie de courte durée. Solitude, doute existentiel, nausées, douleurs, interdiction de faire à peu près tout ce qui donne du sel à la vie… D’un cri à l’autre, vient le moment de l’accouchement. Ce n’est que le début des emmerdements. « On ne pouvait pas dire aux femmes que c’est une tâche sacrée de récurer les casseroles, alors on leur a dit : c’est une tâche sacrée d’élever un enfant », lâche la jeune femme. Sur la grande scène de Contre Courant, deux comédiennes revisitent avec humour les paradoxes de la condition féminine dans leur spectacle « C’est (un peu) compliqué d’être l’origine du monde ». Elles explorent l’envers de la grossesse et de la maternité. Et elles ne nous épargnent rien, allant jusqu’à partager avec le public quelques morceaux de placenta salés à point. Le dialogue avec le gynécologue vire à l’interrogatoire policier et l’atelier de préparation à l’accouchement prend des accents d’incantation chamanique. Hilarant.

Louise Picoron : « La rencontre des artistes après leur spectacle, c’est vraiment un plus dans le festival Contre courant » ©Charles Crié/CCAS

Prix de la presse du festival Off d’Avignon l’an dernier, la pièce de la compagnie Les Filles de Simone part en tournée du 1er au 12 août dans les centres de vacances CCAS du Sud-Est. Ceux qui ont assisté à cette représentation, le 19 juillet, sur l’île de la Barthelasse avaient les mêmes adjectifs à la bouche : drôle, juste, percutant… « Un beau spectacle qui reflète bien le quotidien de la femme française aujourd’hui », juge Louise Picoron. Cette chargée d’études âgée de 30 ans était invitée à Avignon par les Activités Sociales. Peu habituée au monde du spectacle vivant, elle a pu découvrir pendant trois jours la richesse de la programmation proposée à Contre Courant et dans la Cité des Papes. L’année prochaine, c’est promis, elle reviendra ! Avec sa famille et ses collègues nantais, cette fois.

Du théâtre à la danse, de la musique à la conférence gesticulée, Contre Courant est une agora du spectacle vivant. “Pourquoi les poules préfèrent être élevées en batterie ?” C’est la question que nous pose Jérôme Rouger dans son spectacle du même nom. Seul en scène, le maître de l’absurde mêle informations scientifiques et fausses vérités. Où l’on apprend que l’espace dévolu à une poule de batterie dépasse à peine celui d’une feuille de papier A4. Un type d’élevage interdit en Suisse depuis vingt-cinq ans. Qu’est-ce qui pousse donc les gallinacées françaises à « vouloir être absolument élevés dans 750 cm2 ? », s’interroge le comédien. Réponse : « Le sentiment d’insécurité. »

A travers les conditions de vie des poules, c’est la condition humaine qu’interroge le « professeur » Rouger. ©Charles Crié/CCAS

« C’est un peu comme les camping-cars sur les aires de repos », se hasarde le professeur Rouger pour illustrer son propos. À l’écouter, les poules de tous les continents rêveraient des conditions de détention de leurs congénères françaises. Malheureusement, comme chacun le sait, « nous ne pouvons pas accueillir toutes les poules du monde ». Et c’est quelqu’un de très sérieux qui vous le dit : un homme en cravate et chemise, chaussé de bottes blanches, capable d’établir une liaison téléphonique entre un œuf et le commissariat d’Avignon. Un professeur qui, de conférence en gesticulation, cherche à répondre à cette fameuse interrogation : de l’œuf ou de la poule, qui est apparu en premier ?

Cliquez ci-dessus pour découvrir tous les festivals

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

5 × 2 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account