En route vers Soulac : Breizh Armada, jour 1

L’équipage de la Breizh Armada au grand complet, avec une vareuse fabriquée spécialement pour l’évènement par Armor Lux. ©Charles Crié/ CCAS

Dimanche 13 mai, Lorient. Récit de notre première nuit à bord de l’Unaniezh, l’un des quatre voiliers de la Breizh Armada en route pour Soulac-sur-Mer, où nous attend le festival d’Énergies. Première étape de ce projet fou des CMCAS Finistère Morbihan et Haute Bretagne : Belle-Île-en-Mer.

Le rendez-vous est fixé en milieu d’après-midi au port de Kernevel, dans la rade de Lorient (Morbihan). Après avoir rempli les coffres des quatre bateaux de la Breizh Armada, chaque passager prend possession de sa cabine. Nos places ont été tirées au sort, et les bénéficiaires embarqués dans cette folle aventure sont répartis sur les Julutin, Silahe et War ar Mor par équipages de cinq personnes, tandis que 9 personnes embarquent sur le voilier de 17 mètres de la CCAS, l’Unaniezh (« ensemble », en breton). Un projet d’envergure des CMCAS Finistère Morbihan et Haute Bretagne pour débarquer à Soulac-sur-Mer (Gironde) toutes voiles dehors, après cinq jours de mer.

La soirée à bord de l’Unaniezh est l’occasion de faire connaissance et, pour les moins amarinés d’entre nous, de se familiariser avec l’organisation d’un bateau. Ici l’espace est compté : chaque chose a sa place et il y a une place pour chaque chose !

C’est le moment pour Diane Levesque, notre capitaine, de donner les consignes de sécurité : bien se couvrir, ne rien laisser traîner qui puisse se transformer en projectile un cas de coup de vent durant la navigation… et manger des bananes en cas de mal de mer : c’est toujours mieux de ne pas avoir le ventre vide !

Avec de vrais pros… bénévoles

Sous les bannettes (lits superposés), sont rangées les brassières (gilets de sauvetages), qu’il faut absolument porter durant les manœuvres sur le pont. « Si quelqu’un tombe à l’eau, celui ou celle qui l’a vu tomber ne doit en aucun cas le quitter du regard, tendant toujours le bras dans sa direction, le temps de baisser les voiles et d’aller le repêcher », indique Vincent, le co-skipper de l’Unaniezh, un marin aguerri qui nous a rejoint après une régate (course plutôt sportive) de cinq jours en mer du Nord, pour se familiariser avec le bateau de la CCAS.

Chacun se présente : tous et toutes ont déjà fait au moins un peu de voile. Beaucoup de Bretons, les CMCAS Haute Bretagne et Finistère Morbihan étant particulièrement mobilisées. « Cette Breizh Armada est l’occasion de mettre en valeur le patrimoine nautique breton et l’activité qu’il permet de développer », martèle Diane, retraitée des IEG et ancienne gazière. La skipper de l’Unaniezh y conduit régulièrement des séjours passion de la CCAS.

Les skippers échanges leurs expériences en mer. Au premier plan, Diane Levesque. ©Charles Crié/ CCAS

La passion, c’est bien ce que partagent tous les skippers bénévoles qui embarquent sur ces bateaux. Ils les connaissent bien et les entretiennent comme les leurs… Paul, le capitaine du Julutin, a d’ailleurs passé une partie de son hiver à faire d’importantes réparations sur l’Unaniezh. « Des travaux que nous confions auparavant à une entreprise extérieure et qui nous coûtaient les yeux de la tête ! Et c’est en travaillant sur le voilier et en y démontant presque tout ce qu’il est possible de démonter (et de remonter), confie Paul, nous avons appris à connaitre le bateau et à le maîtriser ».

Histoires de marins

Derniers échanges avant la nuit sur le ponton. ©Charles Crié/ CCAS

Comme Diane, Paul et certains des skippers ou co-skippers de notre Armada (deux par bateau sont nécessaires à notre sécurité) ont une expérience dans la marine marchande ou sur des chalutiers. Nous terminons donc notre première soirée à bord de l’Unaniezh en écoutant leurs histoires de marins où superstitions, traditions et légendes croisent la réalité…

Objectif Belle-Île

Le départ de notre périple est prévu le lendemain à 10 heures, avec un réveil commun à 8 heures, via le canal 77 de la radio qui sera réservé à la communication entre les bateaux de la Breizh Armada. Nous mettrons le cap sur le port du Palais, à Belle-Île-en-Mer, à une trentaine de miles de Lorient.

Notre heure d’arrivée ? « Ça, c’est la mer qui en décidera ! », répond Diane, qui parle d’expérience.

Yann, Pierre et Thomas, les trois jeunes agents passionnés de pêche qui ont embarqué sur l’Unaniezh, promettent quant à eux de nous régaler d’araignées de mer pêchées par leurs soins, de quoi améliorer l’ordinaire – mais encore une fois, c’est la mer qui décidera.

Le ciel est dégagé. A travers le hublot de la cabine, les étoiles nous souhaitent un bon voyage…

Dernière soirée avant de filer ver Belle-Île. ©Charles Crié/ CCAS

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account