Nocturne alpin

Alizée, guide du patrimoine à Megève et à Chamonix. ©C.Crié/CCAS

Guide du patrimoine à Megève et à Chamonix (Haute-Savoie), Alizée Demely, 30 ans, propose des circuits atypiques, loin des visites touristiques classiques.

Le carillon de l’église de Megève tinte 9 heures du soir à notre passage. « Le thermomètre affiche zéro, mais cela va être féerique », assure Alizée, notre guide. Pas question d’annuler la visite parce qu’il neige. Au contraire. Le petit groupe de vacanciers s’est immobilisé sur la place de l’église Saint-Jean-Baptiste, dont le clocher à bulbe (aussi appelé oignon) est typique des églises savoyardes. Comme leurs cousins russes, ces clochers ont cherché par leur forme à s’affranchir du poids de la neige, nous explique-t-elle. Retour deux heures plus tard au bar de l’institution du Savoy pour prolonger la discussion. Et se réchauffer…

Fille d’agent EDF, Alizée a grandi à Megève et vit désormais à Chamonix. Activités favorites : escalade de glace, ski, freeride, rando, VTT, course à pied… « Je ne vis pas à Chamonix pour rien », résume-t-elle. Enfant, elle fréquente régulièrement les colos CCAS, avant de passer son Bafa, son Bafd, puis d’encadrer à son tour des colos. À 18 ans, elle est animatrice culturelle au Hameau de Megève. Elle décrochera ensuite un master 2 de tourisme et un diplôme de guide du patrimoine.

Après l’expérience, un déclic

C’est à cette époque qu’elle commence à voyager : « J’ai eu la chance, par mes études, de découvrir la Réunion, la Polynésie française, l’Amérique latine, l’Asie, l’Afrique. J’avais envie de voir comment les autres vivent. » Elle s’initie aux techniques de permaculture, se frotte aux voyages solidaires au Cameroun en 2011, faisant ainsi le tour des projets financés par Électriciens sans frontières. Fin des études et des actions de volontariat, retour en France : elle décide de développer sa propre entreprise. « Grâce à la CCAS, j’ai acquis une vraie compétence en animation, j’avais envie de la mettre à profit, de sortir des sentiers battus. » Elle a un déclic lorsque, après avoir organisé une colo à Chamonix avec des enfants de 9-11 ans, « on a créé un film en reconstituant l’histoire de Chamonix à travers certains personnages. Beaucoup de parents m’ont rapporté que les enfants avaient par la suite pris goût à l’Histoire. C’est à ce moment que j’ai eu envie de repenser ma manière de faire. »

Les visites s’organisent souvent le soir dans le silence du village. ©C.Crié/CCAS

Tout en reconnaissant s’inspirer beaucoup de Lyon ou de Paris, villes pionnières en la matière, elle propose des visites ludiques, contées, théâtralisées, voire à base d’enquêtes. « À partir de faits réels (meurtres ou disparitions qui se sont produits dans la vallée…), je crée mes parcours. Je reconstitue l’enquête policière tout en donnant des indices aux promeneurs. »

Transmettre l’histoire vivante

Les visites se déroulent souvent la nuit, « dans le silence du village. Un décor valorisé grâce aux éclairages municipaux. Pour permettre à ceux qui veulent skier dans la journée de découvrir d’autres aspects de la montagne ». Les visites sont adaptées au public des séjours pluriels. Alizée développe aussi des projets intergénérationnels, notamment en maisons de retraite.

Animée du désir de transmettre l’histoire des hommes et des femmes de ce pays, elle décrit Megève comme « un village riche d’histoires – et pas une station – où il s’est passé beaucoup en cent ans : le premier téléphérique, le premier pantalon de ski (fuseau), l’architecture megévanne du dernier siècle dominée par Henry Jacques Le Même qui dessine, en 1927, pour la baronne de Rothschild, un chalet inspiré des fermes locales, qui fait désormais référence… » Et, bien sûr, Émile Allais, à l’origine de la méthode de ski française (création de l’ESF, du métier de pisteur, etc.).

Parmi les bouleversements que le village a connus, celui du prix du foncier. En anecdote, l’histoire d’un camarade de classe, autrefois fils de paysans très pauvres, que la vente de modestes terrains a rendu rentier… à vie. Mais Alizée préfère que les touristes repartent avec « une perspective historique plus qu’avec l’image d’un village huppé ».

Un espace aménagé pour les enfants en plein coeur du village de Megève. ©C.Crié/CCAS

Dans son inventaire, elle ne manque pas de mettre en avant le Hameau et le Savoy, les deux institutions de la CCAS sur Megève. Le Hameau, vaste bâtiment blanc aujourd’hui classé monument historique, ne fait pas l’unanimité auprès des Megévans. « Il date de 1920. C’est le premier bâtiment de Megève. Certains n’aiment pas son architecture, moi si. Sa terrasse offre l’une des plus belles vues sur Megève. »

Se connaître pour mieux s’accepter

Mieux appréhender la vie locale pour combattre les préjugés ? Au fil de cette visite, nous avons appris qu’une vallée plus loin, à Chamonix, les relations entre Français et Anglais n’ont pas toujours été au beau fixe. Et pour cause. « Au début du siècle, beaucoup d’alpinistes sont venus d’outre-Manche pour les sommets, car les protestants ne craignaient pas la montagne, à l’inverse des catholiques. Ils faisaient ensuite une énorme publicité à Chamonix qui a été peu à peu rejointe par des cohortes d’Anglais.” Voilà plusieurs décennies que 30% de l’économie de Chamonix est « anglaise ».
Dans certains bars, on ne parle qu’anglais. Les prix de l’immobilier ont considérablement grimpé. Alizée en profite pour rappeler que les migrations ont toujours une cause et qu’elles sont inhérentes à l’existence des hommes. « Une région, ce sont les femmes et les hommes qui y vivent. En parler, c’est aussi rappeler que l’acceptation de l’autre est parfois difficile mais nécessaire. » Souhaitons-lui bon vent dans cette direction.

1 Commentaire
  1. Alex Guide séjour 2 années Il y a

    je découvre par hasard cet article. Alyzée est une guide sensationnelle. Elle vous fera découvrir des lieux que seule elle semble connaître mais aussi des pans d’histoire de la région. elle est réellement passionnante et je suis ravi pour elle qu’on en parle du côté de chez vous.
    Amicalement

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

11 + neuf =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account