Voiture électrique : promesses d’avenir ?

Station de rechargement électrique © EDF

Station de rechargement électrique © EDF

Les ventes de voitures électriques restent négligeables : à peine 1% des ventes automobiles en Europe, et  un peu moins de 2 % pour les hybrides. Mais la tendance pourrait évoluer très vite. Selon un récent rapport de l’Institut français du pétrole et des énergies renouvelables (IFPEN), la part des véhicules électrifiés pourrait atteindre à l’horizon 2030 « jusqu’à 30 % du marché automobile dans le scénario européen le plus optimiste et 20 % dans le scénario le plus réaliste ».

La voiture électrique a tout pour devenir le véhicule de la transition énergétique. Le rendement de son moteur est imbattable : jusqu’à 98 % contre 45 % dans les meilleurs moteurs thermiques, sans guère de perspectives d’améliorations technologiques pour ces derniers. De plus, le moteur électrique est de conception bien plus simple : il n’a qu’une seule pièce en mouvement, contre des centaines sur son concurrent thermique. Il n’a ni boite de vitesse, ni transmission, ni embrayage, ni injection, ni refroidissement, ni échappement, ni démarrage, toutes fonctions qui nécessitent des pièces toujours susceptibles d’usures et de pannes dans les véhicules à moteur thermique. Ajoutons que le moteur électrique n’émet quasiment aucun polluant atmosphérique – un atout de taille à l’heure où les métropoles du Sud comme du Nord sont asphyxiées par la circulation automobile – et qu’il est quasiment silencieux, et l’on aura un panorama complet des avantages indéniables de la voiture électrique.

Les pionniers de l’automobile, à la fin du XIXe siècle, l’avaient bien compris. C’est même un véhicule électrique, la Jamais contente, construite par un industriel belge, qui dépasse pour la première fois les 100 km/h le 29 avril 1899. Pourquoi le moteur thermique l’a-t-il au final emporté ? Les historiens des technologies en débattent toujours. Mais il est clair que le faible prix de l’essence durant les deux premiers tiers du XXe siècle, jusqu’au double choc pétrolier de 1973 et 1979, a pesé lourd dans la balance. Même si le prix du baril est aujourd’hui retombé à des niveaux planchers, il est clair que les ressources en hydrocarbures n’iront qu’en s’amenuisant.

Or, souligne l’ingénieur-conseil Charles Barberis, « un des intérêts majeurs de l’électricité est de n’être qu’un vecteur d’énergie. Autant le moteur thermique est pieds et poings liés aux carburants fossiles, autant le véhicule électrique est à même de s’adapter à n’importe quel type d’énergie primaire susceptible de se muer en électricité ». Quels que soient les choix politiques faits sur le mix énergétique de demain, en tout état de cause moins dépendant des ressources fossiles, « le véhicule électrique pourra vivre cette transition en toute transparence pour en arriver à terme au véhicule idéal, alimenté par la source d’énergie idéale » poursuit Charles Barberis.

Voiture électrique de particulier © EDF - Julia Baier

Voiture électrique de particulier © EDF – Julia Baier

Si la voiture électrique a toutes les qualités nécessaires pour être le moyen de transport par excellence de la transition énergétique, comment se fait-il que son développement stagne ? Il est vrai que les politiques de soutien public n’ont pas brillé par leur cohérence. Les aides gouvernementales varient beaucoup selon les pays, et même d’une année à l’autre. Début 2015, après des années d’indifférence, la France a enfin mis en place une prime de 10 000 euros, attribuable sous conditions, à l’achat d’un véhicule électrique. Comme le note l’IFPEN « les programmes de mise à la casse et les aides à l’achat de véhicules électrifiés sont plus efficaces que les actions sur les taxes de carburants ». De plus, le réseau de recharge des batteries des voitures électriques reste insuffisamment développé hors de quelques grandes agglomérations, ce qui inquiète les potentiels acheteurs. Enfin, les batteries actuelles sont lentes à être rechargées. C’est là un des principaux obstacles au développement rapide du parc de voiture électrique.

Pourra-t-il être levé prochainement ? Sans doute, du fait de l’évolution technologique. Les performances des véhicules à hydrogène équipés de piles à combustible ne cessent de progresser. La technologie est assurément prometteuse, mais pose un double problème. Le premier est celui de la production de l’hydrogène, très énergétivore. Sauf en France, où la prépondérance du nucléaire permet de rendre abordable la technologie de production par électrolyse de l’eau, l’hydrogène est produite par traitement des hydrocarbures. Ce procédé représente 95 % de la production mondiale, et conduit à produire à peu près autant de gaz à effet de serre par kilomètre parcouru que les voitures à moteur thermique. Le second est celui de la distribution de l’hydrogène, qui implique de construire un nouveau réseau de stations-services. La Californie s’y est essayée, avant de jeter l’éponge faute de clients, mais rien ne dit que l’idée ne resurgira pas.

Véhicules électriques en charge, site de Chooz © EDF - Bruno Conty

Véhicules électriques en charge, site de Chooz © EDF – Bruno Conty

Outre la pile à combustible, qui relève d’une innovation de rupture plus que de continuité, on peut aussi, à l’inverse, miser sur la poursuite de l’amélioration des performances des batteries des générations actuelles. En poursuivant le rythme actuel de l’innovation, leurs densités énergétiques augmenteront et leurs temps de recharge diminueront, jusqu’à peut-être résoudre le problème de la construction d’un réseau de distribution d’hydrogène.

Mais la balle est cette fois dans le camp des électriciens et des gestionnaires de réseaux électriques. Ces derniers seront-ils capables de fournir chaque soir, si l’on imagine un vaste parc de voitures électriques rechargées après chaque journée de travail, l’électricité nécessaire un rechargement des batteries, à une heure qui est déjà un pic de consommation ? Et avec quels moyens de production ? Le solaire, et dans une moindre mesure l’éolien, ne produisant guère la nuit, c’est assurément le nucléaire qui a pour lui les meilleurs atouts pour être la source énergétique la mieux adaptée au tournant attendu vers la voiture électrique.

Enregistrer

6 Commentaires
  1. Bertrand 3 années Il y a

    Bonjour,

    Il est bien dommage qu’aucune démarche de communication digne de ce nom n’est été effectuée!!!
    J’ai découvert à mes dépens cette offre hier en me déplaçant chez un concessionnaire….
    Sera-t-elle renouvelée?
    Je ne possède déjà plus de vehicule Diesel… Donc à ce jour là Leaf est hors budget!!! Dommage…vraiment dommage…
    Sera-t-elle étendue aux autres véhicules électriques de la marque ce qui permettrait aux familles « XL » d’accéder à l’électrique?
    Merci de votre réponse

  2. CHANEAC 3 années Il y a

    Bonjour,
    En effet après vérification nous apportons cette information à l’attention des salariés EDF :

    Nissan Leaf : Offre spéciale pour les salariés EDF

    Le Club Véhicule Electrique (VE) de Cap Ampère a le plaisir intense de se faire le relais d’une offre d’acquisition d’une Leaf à tarif préférentiel négocié avec Nissan pour les salariés d’EDF & ERDF, les prestataires, et les retraités, membres du Club VE.

    L’offre est prolongée jusqu’au 31 mars 2016 !
    Autre bonne nouvelle, c’est désormais officiel, le superbonus de 3 700 € est élargi aux véhicules dont la 1ère immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006

    Les personnes éligibles à cette prime à la conversion peuvent ainsi acquérir une Leaf à partir d’environ 100€ par mois sans apport !

    Au choix :
    – Leaf 2016 30 kWh : autonomie réelle autour de 200 km.
    en location à partir de 299 € /mois en location (non inclus superbonus) en achat avec 4 500 euros de remise

    – Leaf 2016 24 kWh : autonomie réelle autour de 120 km en location à partir de 199 € /mois en location (non inclus superbonus) en achat avec 4 500 euros de remise

    (l’autonomie varie selon le poids embarqué, l’utilisation de périphériques (ex : climatisation/chauffage, la température extérieure, et aussi la manière de conduire (une conduite apaisée et anticipée augmentera l’autonomie de manière non négligeable…)

    Un tarif attractif !

    La NISSAN LEAF est ainsi accessible à partir de 199 € TTC par mois, sans apport, en location longue durée (37 mois), avec plusieurs avantages complémentaires comprenant notamment 4 semaines offertes de location d’un véhicule « thermique » pour les longues distances occasionnelles, et l’installation d’un système de charge à domicile.

    > Les personnes éligibles au superbonus* de 3 700 € supplémentaires (soit 10 000 € en tout) déduiront en plus ce montant de leurs loyers ! (selon les concessions, la récupération de cette prime se fera par leurs propres moyens ou par le concessionnaire).

    Présentation de l’offre privilégiée : cliquez !

    Précisions sur cette offre :

    Les montants indiqués correspondent à un kilométrage annuel de 12 500 km. Pour étendre ce kilométrage, c’est à voir avec le concessionnaire choisi (le prix sera légèrement plus élevé).
    L’assurance et la maintenance ne sont pas incluses dans le loyer.
    A l’issue du contrat de location longue durée, d’éventuels frais de remise en état (hors usure normale) seront à la charge de l’acquéreur (Pour en savoir plus sur ces frais, cliquez ici !)

    A qui s’adresse cette offre ?

    Cette offre, réservée aux salariés et retraités d’EDF et de ses filiales ainsi qu’aux prestataires, est valable jusqu’au 31 décembre 2015. Pour pouvoir en bénéficier, il suffit de devenir membre du Club VE de Cap Ampère en complétant une demande ci-dessous :
    Pour devenir membre du Club VE, cliquez ici !
    (il est nécessaire que votre navigateur internet soit déjà ouvert, de préférence Firefox/Mozilla – le temps d’affichage peut parfois être un peu long…)

    Comment obtenir cette offre ?

    En présentant la carte d’adhésion du Club VE de Cap Ampère, auprès de n’importe quel concessionnaire Nissan sur le territoire français.
    Pour tout renseignement, merci de prendre contact avec un concessionnaire Nissan ou avec le correspondant Nissan régional de votre région :

    DR1 Xavier BLIN : xavier.blin@nissan.fr
    DR2 Jérémy TERRIEN : jeremy.terrien@nissan.fr
    DR3 Pierre PRONO : pierre.prono@nissan.fr
    DR4 Jennifer LECOINTRE : jennifer.lecointre@nissan.fr

    Il est suggéré d’essayer préalablement le véhicule, d’une part pour se rendre compte à quel point il est pratique et source de plaisir, mais aussi pour vérifier qu’il est compatible avec son usage personnel !

    Les concessionnaires prêtent volontiers un VE à ceux qui en font la demande. Les salariés de Cap Ampère peuvent quant à eux tester la Leaf de Cap Ampère soir et week end.

    En attendant de vous voir (peut-être ?) rejoindre le sympathique et croissant groupe des salariés d’EDF utilisateurs de véhicules électriques, nous vous souhaitons de joyeux essais de VE !
    IMPORTANT : Le Club VE de Cap Ampère n’est que relais de cette offre et ne sera en aucun cas partie prenante dans l’acquisition, ni dans d’éventuels litiges liés à l’acquisition ou à la rétrocession du véhicule.
    * SUPERBONUS : entré en vigueur le 1er avril 2015, valable avec la reprise d’un véhicule diésel dont la première immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006 et acquis il y a plus d’un an.

    N’OUBLIEZ PAS LE PROGRAMME AMBASSADEUR QUI PERMET DE GAGNER DES TABLETTES OU DES CHEQUES CADEAUX D’UNE VALEUR DE 400€ !

    En savoir plus

    Voir toute la documentation donnée par Nissan Pour toutes questions et précisions que vous n’auriez pas obtenues par votre concessionnaire :
    club-vehicule-electrique-cap-ampere@edf.fr
    charlotte.de-silguy@edf.fr
    sebastien-jean.francois@edf.fr

    Je suis intéressé par cette offre spéciale

  3. rgs 3 années Il y a

    bonjour. toujours aussi au top !! les info dans le groupe edf ,étant employé a erdf je viens de faire l acquisition d une kia soul ev 100/100 électrique et avant de l acheter je m était renseigné au rh qui m avait certifié en décembre 2015 qu il n y avait aucune aide ou offre concernant les véhicule électrique a part …pour les vélos !,?

  4. DESMET 3 années Il y a

    L OUBLI DE VOTRE INFO LE COUT DE LOCATION DES BATTERIE TROP ELEVEE .QIU L ON UTILESE OU PAS SA VOITURE IL FAUDRA PAYER

  5. brochet 3 années Il y a

    Bonjour, il faudrait dire aux agents des ieg qu’ils ont une offre partenaire chez nissan avec la leaf, mais ca personne ne le dit !!!

    bonne journée

    loic

    • Stéphane Gravier 3 années Il y a

      Bonjour,
      En effet après vérification nous apportons cette information à l’attention des salariés EDF :

      Nissan Leaf : Offre spéciale pour les salariés EDF

      Le Club Véhicule Electrique (VE) de Cap Ampère a le plaisir intense de se faire le relais d’une offre d’acquisition d’une Leaf à tarif préférentiel négocié avec Nissan pour les salariés d’EDF & ERDF, les prestataires, et les retraités, membres du Club VE.

      L’offre est prolongée jusqu’au 31 mars 2016 !
      Autre bonne nouvelle, c’est désormais officiel, le superbonus de 3 700 € est élargi aux véhicules dont la 1ère immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006

      Les personnes éligibles à cette prime à la conversion peuvent ainsi acquérir une Leaf à partir d’environ 100€ par mois sans apport !

      Au choix :
      – Leaf 2016 30 kWh : autonomie réelle autour de 200 km.
      en location à partir de 299 € /mois en location (non inclus superbonus) en achat avec 4 500 euros de remise

      – Leaf 2016 24 kWh : autonomie réelle autour de 120 km en location à partir de 199 € /mois en location (non inclus superbonus) en achat avec 4 500 euros de remise

      (l’autonomie varie selon le poids embarqué, l’utilisation de périphériques (ex : climatisation/chauffage, la température extérieure, et aussi la manière de conduire (une conduite apaisée et anticipée augmentera l’autonomie de manière non négligeable…)

      Un tarif attractif !

      La NISSAN LEAF est ainsi accessible à partir de 199 € TTC par mois, sans apport, en location longue durée (37 mois), avec plusieurs avantages complémentaires comprenant notamment 4 semaines offertes de location d’un véhicule « thermique » pour les longues distances occasionnelles, et l’installation d’un système de charge à domicile.

      > Les personnes éligibles au superbonus* de 3 700 € supplémentaires (soit 10 000 € en tout) déduiront en plus ce montant de leurs loyers ! (selon les concessions, la récupération de cette prime se fera par leurs propres moyens ou par le concessionnaire).

      Présentation de l’offre privilégiée : cliquez !

      Précisions sur cette offre :

      Les montants indiqués correspondent à un kilométrage annuel de 12 500 km. Pour étendre ce kilométrage, c’est à voir avec le concessionnaire choisi (le prix sera légèrement plus élevé).
      L’assurance et la maintenance ne sont pas incluses dans le loyer.
      A l’issue du contrat de location longue durée, d’éventuels frais de remise en état (hors usure normale) seront à la charge de l’acquéreur (Pour en savoir plus sur ces frais, cliquez ici !)

      A qui s’adresse cette offre ?

      Cette offre, réservée aux salariés et retraités d’EDF et de ses filiales ainsi qu’aux prestataires, est valable jusqu’au 31 décembre 2015. Pour pouvoir en bénéficier, il suffit de devenir membre du Club VE de Cap Ampère en complétant une demande ci-dessous :
      Pour devenir membre du Club VE, cliquez ici !
      (il est nécessaire que votre navigateur internet soit déjà ouvert, de préférence Firefox/Mozilla – le temps d’affichage peut parfois être un peu long…)

      Comment obtenir cette offre ?

      En présentant la carte d’adhésion du Club VE de Cap Ampère, auprès de n’importe quel concessionnaire Nissan sur le territoire français.
      Pour tout renseignement, merci de prendre contact avec un concessionnaire Nissan ou avec le correspondant Nissan régional de votre région :

      DR1 Xavier BLIN : xavier.blin@nissan.fr
      DR2 Jérémy TERRIEN : jeremy.terrien@nissan.fr
      DR3 Pierre PRONO : pierre.prono@nissan.fr
      DR4 Jennifer LECOINTRE : jennifer.lecointre@nissan.fr

      Il est suggéré d’essayer préalablement le véhicule, d’une part pour se rendre compte à quel point il est pratique et source de plaisir, mais aussi pour vérifier qu’il est compatible avec son usage personnel !

      Les concessionnaires prêtent volontiers un VE à ceux qui en font la demande. Les salariés de Cap Ampère peuvent quant à eux tester la Leaf de Cap Ampère soir et week end.

      En attendant de vous voir (peut-être ?) rejoindre le sympathique et croissant groupe des salariés d’EDF utilisateurs de véhicules électriques, nous vous souhaitons de joyeux essais de VE !
      IMPORTANT : Le Club VE de Cap Ampère n’est que relais de cette offre et ne sera en aucun cas partie prenante dans l’acquisition, ni dans d’éventuels litiges liés à l’acquisition ou à la rétrocession du véhicule.
      * SUPERBONUS : entré en vigueur le 1er avril 2015, valable avec la reprise d’un véhicule diésel dont la première immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006 et acquis il y a plus d’un an.

      N’OUBLIEZ PAS LE PROGRAMME AMBASSADEUR QUI PERMET DE GAGNER DES TABLETTES OU DES CHEQUES CADEAUX D’UNE VALEUR DE 400€ !

      En savoir plus

      Voir toute la documentation donnée par Nissan Pour toutes questions et précisions que vous n’auriez pas obtenues par votre concessionnaire :
      club-vehicule-electrique-cap-ampere@edf.fr
      charlotte.de-silguy@edf.fr
      sebastien-jean.francois@edf.fr

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account