Favoriser la rencontre

Ill_Babouse_HD-11

©Babouse/CCAS

Plus de cinquante ans après l’installation des premières bibliothèques dans les centres de vacances, les Activités Sociales continuent d’élargir au plus grand nombre l’accès à la lecture et à l’écriture.

À notre insu, les mots structurent notre vie sociale, soulignait le philosophe Jean-Paul Jouary, lors du lancement du projet des Parle *. Nous pouvons faire de la parole un outil d’émancipation ou d’aliénation. Si tout repose sur la langue, la démocratie doit permettre l’accès de tous aux mots. Mais y a-t-il beaucoup d’endroits comme celui où nous sommes aujourd’hui, où l’on se pose la question des mots ? »

EN 2009, les Activités Sociales relevaient le défi de l’écriture et de la lecture amateur. Soutenu par les CMCAS partenaires, le projet Parle (Pratiques amateurs aux rendez-vous de la lecture et de l’écriture) s’enrichissait très vite d’un blog interactif. Lire et écrire pour s’exprimer, partager et créer du sens. Vous le constaterez cet été encore, la plupart de vos centres de vacances sont équipés d’une bibliothèque en libre accès. Axe essentiel de l’action culturelle de la CCAS et des CMCAS, la dotation annuelle est élaborée par un comité de lecture. En 2015, dans les 467 bibliothèques existantes, les bénéficiaires pourront trouver une partie des 26 375 nouveaux livres (romans, policiers, poésie, documentaires, sur le sport, etc.) de cette dotation. Pour faire vivre cet outil et tisser des liens privilégiés avec leurs auteurs, des rencontres culturelles sont programmées. Cette année, une quarantaine d’auteurs (ou lecteurs à voix haute) partent à la rencontre des vacanciers et de leur famille. Cela représente quelque 207 interventions, soutenues localement par les animateurs culturels. ..

Des partenariats jeunesse ont été construits avec l’association Lire et faire lire, l’événement Lire en short, le service culturel de la Sorbonne, les salons du livre de jeunesse de Cherbourg Octeville, de Rouen et de Montreuil. Pour les adultes : le salon Livres en tête propose trois jours de lectures à voix haute. Sans oublier chaque année, au 1er mai, le salon du livre d’Arras. Autre partenariat fort : le Printemps des poètes. Au mois de mars, plusieurs milliers d’agents en pause méridienne trouvent sur leur table des poèmes de Maïakovski, Boris Vian, Jacques Prévert… Entre plat principal et dessert, chacun peut participer aux propositions faites par d’autres poètes, bien vivants cette fois. Et l’on s’étonne de voir comment, si vite, l’insolite rencontre entre poésie et monde du travail s’avère savoureuse.

Ouvrir d’autres champs, montrer le chemin du bonheur de lire en allant à la rencontre des lecteurs, c’est enfin la raison d’être de « L’aventure de la lecture », exposition réalisée par la CCAS avec la collaboration de Vincent Roy (auteur) et Laëtitia Queste (graphiste). Outil de médiation, elle est disponible dans chaque région depuis 2014. « Un bon roman est toujours une aventure qui nous transforme, on n’en ressort jamais tout à fait le même. Il nous ouvre des perspectives. Nos lectures nous emmènent vers l’autre, nous incitent à sa découverte et nous ouvrent sur le monde », explique Vincent Roy. En lisant, sans le savoir, nous fraternisons.

Cet été, continuons.

1 Commentaire
  1. Helleux Jean-François 3 années Il y a

    Il est dommage que vous fassiez si peu de cas sur les salariés qui écrivent préférant mettre en valeur les pros parisiens.
    J’ai fait paraître une histoire de l’usine à gaz de Fougères qui pourrait intéresser les anciens de nos établissements. malheureusement aucune attention de votre part…. Fougères c’est bien trop petit.
    JF Helleux

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account