Halte au cancer : Marcel Gouardos œuvre pour un mieux-être à l’hôpital

« Être à l’hôpital sans avoir l’impression d’y être » : tel est l’objectif de Marcel Gouardos et de son association Halte au cancer. ©Charles Crié/ CCAS

Bien occupé toute sa vie, Marcel Gouardos se consacre depuis 2012 à son association, Halte au cancer. Elle a pour mission d’apporter, en milieu hospitalier, du réconfort et du bien-être aux malades et à leur famille. Pour cela, l’agent en inactivité de service de 72 ans (CMCAS Finistère-Morbihan) déplace des montagnes.

C’est toujours avec une grande émotion que Marcel Gouardos pénètre dans l’espace famille du service oncologie du CHRU Morvan de Brest. « C’est ici que je venais lorsque ma femme était hospitalisée en 2012. J’y ai passé du temps », se remémore-t-il. La salle d’alors était plutôt vétuste. C’est pourtant un lieu dédié aux proches souhaitant rester auprès de leur parent en fin de vie. Mais étant en restrictions budgétaires, l’hôpital public a d’autres priorités. Marcel s’en fait la promesse ; il rendra cet espace plus accueillant. « Je voulais offrir aux familles un endroit agréable où elles puissent souffler, se ressourcer, raconte-t-il. J’avais comme une dette envers le personnel hospitalier qui avait toujours été si prévenant avec moi, durant cette période difficile. » C’est ainsi qu’est né Halte au cancer, en mémoire de Malou, sa femme, mais pas que : « C’est aussi un hommage à tous les malades qui passent par là », confie Marcel.

L’espace dédié aux familles au service oncologie, rénové par l’association. ©Charles Crié/ CCAS

Halte au cancer n’est pas une énième association de lutte contre la maladie. Sa bataille à lui s’applique à rendre l’hôpital moins austère, moins démoralisant, afin de procurer un peu de bien-être et de réconfort aux malades et à leurs accompagnants. Pour y parvenir, il faut transformer les locaux collectifs, en améliorer le confort et la décoration, pour créer des lieux hospitaliers, confortables et rassurants.

Un second chez soi

Être à l’hôpital sans avoir l’impression d’y être, en quelque sorte. Quand on sait qu’une part de la guérison dépend du moral du malade… Dès lors, Marcel remue ciel et terre, fait marcher son réseau pour trouver des financements indispensables à ses projets. Dès 2013, il récolte 8 500 euros grâce à un concert caritatif organisé à Plougastel. Cet argent servira à la réfection et au réaménagement de l’espace famille : peinture claire, mobilier neuf, éclairage apaisant et installation d’une cloison mobile pour créer un coin couchage très utile à l’entourage des malades… Aujourd’hui, c’est un petit salon convivial où les gens viennent se reposer. « Nous accompagnons notre mère mourante. Ici, on peut dormir, se doucher, comme à l’hôtel, et surtout rester auprès d’elle. C’est bien ce que vous faites avec votre association », le remercie Anita.

La salle de radiothérapie équipée d’un plafond virtuel par l’association. ©Charles Crié/ CCAS

Sa première action sera suivie de nombreuses autres. Poursuivant sur sa lancée, en 2015, Marcel rénove les sanitaires situés en face. « Toutes nos actions sont réalisées en concertation avec le directeur du CHRU et le personnel médical, en fonction de leurs besoins, de leurs envies », tient à souligner l’agent. En 2016, un plafond virtuel est posé en salle de radiothérapie, ainsi que des panneaux imagés virtuels en salle de scanner. Certes, regarder, durant les soins, un cerisier en fleur sur un beau ciel bleu plutôt qu’un sinistre plafond gris ne change pas la nature du traitement médicamenteux, mais cela concourt, selon les médecins, à atténuer de 20 % l’angoisse du patient.

Redonner le moral aux troupes, accaparer l’attention des soignés, notamment des plus petits, contribue également à l’efficacité du traitement. Au pôle Mère et enfant du service oncologie, la salle d’IRM et son hall d’accueil ont été métamorphosés, entièrement redécorés. Passer une IRM s’apparente désormais à vivre une aventure extraordinaire où l’imaginaire supplante le médical. Résultat : zéro échec lors des IRM pour les enfants (du bébé à l’adolescent) et des soins effectués dans de meilleures conditions. « En 2018, 30 000 euros sont affectés à ce pôle pour continuer ce projet. Le docteur Legeas, pédiatre au CHRU, a encore beaucoup d’idées à nous soumettre », jubile Marcel.

La bataille du financement

Depuis sa création, Halte au cancer compte 45 000 euros d’investissements et de travaux. Les projets fusent. Mais ce ne sont pas les dons qui permettent de réaliser des travaux de bien-être. Marcel se démène pour trouver des soutiens financiers et des parrainages : concerts caritatifs (le 4e s’est déroulé en 2017 avec des artistes de renom tel Dan Ar Braz), vente d’un CD regroupant 19 artistes (« Les artistes bretons contre le cancer »), manifestations et défis sportifs, contribution du magasin Leclerc de Plougastel, qui reverse deux centimes sur chaque litre de carburant vendu le 20 de chaque mois…

« L’opération carburant nous assure une manne mensuelle d’environ 700 euros grâce à laquelle on peut se projeter », se réjouit l’agent. Marcel se félicite également de l’engagement de navigateurs professionnels, comme Gildas Morvan, premier parrain de Halte au cancer… Il a passé le relais à Martin Le Pape qui portera, sur son bateau, les couleurs de l’association lors de la prochaine transat AG2R (départ de Concarneau le 22 avril). « Ils apportent une visibilité à notre action, une notoriété ; ils colportent notre combat », poursuit Marcel.

Pour une cause ou une autre

Cette solidarité et ces soutiens font chaud au cœur de ce Breton, Brestois grand amoureux de l’océan et des voiliers, fou de pêche et de plongée sous-marine, et marin sur l’« Unaniezh » et le « Solidaritat », les bateaux de la CCAS. « Lors de séjours passion CCAS, j’étais coskipper sur le monocoque et 3e homme sur le catamaran », s’enorgueillit Marcel. En février dernier, il est parti à Saint-Cyprien pour aider, avec d’autres agents bénévoles, à l’entretien du catamaran CCAS.

Entré à EDF-GDF en 1968 comme monteur ajusteur, dans la production thermique puis nucléaire, Marcel se met très vite au service des autres, aux côtés des salariés, comme représentant syndical. Dès 1974, il officie, l’été, comme moniteur de voile à Trébeurden, directeur de colo au Brusc, à Marinca-Porticcio… « Partager et aider les autres, voilà ce que représentent les Activités Sociales pour moi », résume l’agent.

« Tout au long de ma vie, j’ai eu des activités » : désormais à la retraite, Marcel Gouardos poursuit ses actions solidaires. ©Charles Crié/ CCAS

Sa vie ressemble à un long chapelet de bénévolat dans diverses associations (chanteur et dirigeant du groupe Chants de marins, responsable d’une section de croisière à Brest, président de l’Office des jumelages de la ville de Brest…). « Tout au long de ma vie, j’ai eu des activités. Une passion n’a d’intérêt que si on la transmet, si on en fait profiter les autres », observe-t-il. Si l’attraction pour l’océan le tient toujours en haleine, ce navigateur hors pair avoue voguer dorénavant sur un bateau à moteur. Il peut ainsi continuer à se régaler en mer et admirer ses chères îles Scilly qu’il affectionne tant, dont sa préférée, « un vrai paradis », l’île Tresco.

Désormais, son ultime combat réside dans la pérennisation de son association, pour laquelle il déploie une énergie à toute épreuve. « C’est une histoire sans fin. Il y a tant à accomplir !, s’exclame-t-il. J’aimerais faire des émules. Je me bats pour le CHRU de Brest. Mais rien n’empêche des personnes de nous imiter dans leurs hôpitaux. Je leur dis : copiez-nous ! »


Pour contacter l’association

Site internetwww.halteaucancer.com
Page Facebook : @hac29

Si vous souhaitez soutenir Halte au cancer : Marcel.gouardos@wanadoo.fr. Tél. : 06 81 30 69 72. Les dons versés à l’association sont déductibles des impôts et bénéficient d’un reçu fiscal.

Compilation « Les artistes bretons contre le cancer », regroupant 19 artistes dont Dan ar Braz, Denez, Soldat Louis, Gilles Servat, Gérard Jaffrès… : 17 euros, dont les droits reversés à l’association. À commander sur le site de Coop Breizh.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

un + 9 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account