Le collectif à l’œuvre

© CMCAS Nice

© CMCAS Nice

Le devoir de mémoire de la CMCAS Nice est sorti en 2014 sous la forme d’un ouvrage qui, au-delà de son contenu, puise son originalité dans sa construction.

Si les Activités Sociales se sont bâties par et pour les agents, le devoir de mémoire de la CMCAS Nice ne pouvait déroger à la règle. Entrepris il y a six ans, sous l’impulsion de Patrick Santo, alors président de l’organisme, ce retour vers le futur s’est révélé ambitieux et fastidieux ! Car, si l’idée est claire – réaliser un ouvrage consacré aux origines du mouvement social dans les industries électriques et gazières, dans les Alpes-Maritimes, sur la forme « le projet consistait à la fois à sensibiliser les jeunes générations et inciter tous les ouvrants droit à participer à cette action collective, se souvient Alain Fleuret, retraité, président de la commission Histoire et mémoire, créée en 2010 à cet effet. Pour sa construction nous avons sollicité l’IHSME (Institut d’histoire Le devoir de mémoire de la CMCAS Nice est sorti en 2014 sous la forme d’un ouvrage qui, au-delà de son contenu, puise son originalité dans sa construction. Le collectif à l’œuvre sociale mines-énergie) et son président, François Duteil, pour ses précieux conseils. » Une synergie presque patente pour parcourir l’évolution des Activités Sociales de 1946 à 1982.

Forte d’une quinzaine d’agents et d’une doctorante en sciences de l’information et de la communication, la commission s’attelle à recueillir des témoignages, des photos, répertorier les archives de la CMCAS, départementales ou bien encore consulter les études et recherches accessibles à l’université de Nice. Après des débuts timorés, les sollicitations envers les acteurs ou témoins de l’époque portent enfin leurs fruits. Beaucoup sont diserts et dégagent cette envie bien tangible de propager ce vécu et de lui donner un second souffle. Le projet trouve aussi un écho auprès des bénéficiaires impliqués. Au total, une centaine de témoignages et près de 5 000 photos sont récoltées. Après quatre années de labeur, les écrits sont là, indélébiles. Et l’histoire, elle, est loin d’être figée.

240 pages d’histoire

LivreNice-2

Agrémenté de photos, de textes d’origine tirés des conseils d’administration de la CAS… cet ouvrage témoigne d’une lutte permanente pour préserver les conquêtes sociales. Volontairement arrêté à la disparition de Marcel Paul, ce livre montre toute la dimension de l’intervention humaine dans la vie des IEG, celle de l’activité professionnelle, syndicale, et l’action sociale et mutualiste, charpente de l’œuvre de la première à la dernière page.

Pour commander l’ouvrage : CMCAS Nice, 04 92 00 85 91, 20 € franco de port.

1 Commentaire
  1. Boisard Daniel 3 ans Il y a

    Ayant par hasard découvert ce livre dans la bibliothèque d’un centre de vacances CCAS, je me suis reconnu sur la photo de la page 39.
    Il s’ agit si ma mémoire est bonne, d’une photo prise en 1950 a Beausoleil à Menton.
    J’aimerais avoir un contact avec le propriétaire de cette photo
    Merci

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

19 − 3 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account