Visions sociales : un festival plébiscité

© Eric Raz/CCAS

Dans la salle de spectacle du centre de vacances de La Napoule, le public de Visions sociales © Eric Raz/CCAS

La 13ème édition du festival organisé par la CCAS à la Napoule, près de Cannes, a débuté samedi dernier et s’achèvera le 24 mai. Au programme : neuf jours de cinéma, de rencontres et de débats.

« Un festival comme ça, qu’est-ce que ça fait du bien ! » Un long tonnerre d’applaudissements accompagné de sifflets approbateurs secoue la salle d’activités du centre de vacances Touristra de La Napoule. En quelques mots, par sa franchise et sa simplicité, Corinne Masiero, marraine de cette treizième édition de Visions sociales, a conquis le public venu assister à la soirée inaugurale.

Dans une salle absolument comble, Michel Lebouc, administrateur de la CCAS et président de la commission activités culturelles, vient rappeler la nécessité de soutenir la culture à l’heure où « des dizaines de festivals disparaissent », abandonnés par les pouvoirs publics. Parmi les personnalités présentes ce soir, les représentants de trois partenaires importants, signataires de la charte affinitaire du tourisme social : Léo Lagrange, Touristra et l’ANCAV-TT.

Corine Masiero, marraine de Visions sociales 2015© Eric Raz/CCAS

Corine Masiero, marraine de Visions sociales 2015© Eric Raz/CCAS

Après les prises de parole, le film. »Discount », une comédie sociale dans laquelle joue Corinne Masiero, en salle depuis déjà 17 semaines, continue de conquérir son public. Inspirée de l’histoire d’Anne-Marie Costa, une caissière menacée de licenciement pour avoir récupéré un bon de réduction, cette fiction raconte l’aventure collective de salariés d’un supermarché discount qui refusent la déshumanisation des rapports humains imposée par leur direction. « Un film jouissif, extraordinaire », lâche Bénédicte, une enseignante venue en voisine. « Le management par la peur [un des sujets du film], nous on est en plein dedans en ce moment dans l’éducation nationale. » « Discount » est-il une œuvre militante ? Le jeune réalisateur Louis-Julien Petit qui a mis six ou sept ans à venir à bout de ce projet, préfère parler d’« acte de résistance citoyenne ». Car « faire un film, c’est déjà un acte militant », estime-t-il.

> Lire aussi : « Corinne Masiero ne lâche rien« , notre entretien avec la marraine du festival

Débats animés

Plus tôt dans la journée, « Les grâcieuses », de Fatima Sissani, avait ouvert le bal d’une bien belle manière. Myriam, Sihem, Kenza, Leila, Khadija, Rokia, héroïnes d’un documentaire à la vitalité communicative, ont grandi dans une cité de Champigny-sur-Marne en région parisienne. Elles expriment leur fierté d’être des filles de banlieue tout en avouant ressentir de la colère face au mirage de l’égalité des chances. En 79 minutes, la réalisatrice fait voler en éclat bon nombre de préjugés sur la banlieue. Ingénieure exploitation à la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche), Véronique Ménard, a découvert à travers ce film « des visions de femmes d’un milieu qu’[elle] n’a pas l’habitude de côtoyer. » Pour cette jeune femme de 29 ans, « c’est le genre de films qui permet de prendre conscience de ses préjugés, qui soulève des questions sans trop donner de réponses, qui ouvre des perspectives, des débats ». Le débat entre la réalisatrice et le public, justement, fut chaud et passionnant. « Vous ne montrez pas la vraie banlieue », reproche un spectateur. « Pourquoi les hommes sont absents ? », interroge un autre. « Et pourquoi dans Les sept mercenaires il n’y a pas de gonzesses ? », réplique avec humour Corinne Masiero.

Interrogée plusieurs fois sur le thème de l’intégration et de la laïcité, Fatima Sissani, la réalisatrice, n’a pas caché son agacement. L’intégration serait-il devenu le cache-sexe de l’assimilation ? Et la laïcité un nouveau concept sur lequel il faudrait absolument se positionner, surtout quand on est musulman ou d’origine maghrébine ? Loin de virer à la polémique stérile, ces confrontations de points de vue font la richesse de Visions sociales. « Ce genre de festivals est essentiel, il permet de voir d’autres avis, reprend Corinne Masiero. Et tant mieux si on n’a pas tous les mêmes ! ».

Toute cette semaine, Visions sociales, festival en entrée libre, promet d’autres grands moments de cinéma, de débat et de rencontres. Particularité de cette treizième édition, le coup de projecteur mis sur la Syrie, l’Iran, Israël et la Palestine, grâce à un partenariat avec le Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient.

► Retrouvez toutes les informations sur la programmation.

3 Commentaires
  1. Dieu-legras 2 années Il y a

    Je tiens a remercier Anna, l’équipe qui fait rouler ce festival
    Palestine,Iran, Syrie, Kurdistan, Roumanie, France, Georgie
    Des talents, de l’émotion, des temoignages en particulier « eau argentée  »
    Ou je me suis effondrée
    Que VISIONS SOCIALES vivent
    Merci merci
    Amities

  2. GEMEUR Ulysse 2 années Il y a

    bonjour. les 7 mercenaires sont un plagiat des 7 samouraïs. Melle MASIERO a regardée ce film avec des yeux de militante car des femmes il y en a mais elle ne joue pas au pistoléro comme nos commissaires de télé. C’est même l’une d’entre elle qui fait changer de vie le plus jeune des survivants du combat final ce qui tends a prouver que le pouvoir est bien féminin elles ont l’intelligence de nous faire croire le contraire. Cela dit l’amérique latine a son lot de femme révolutionnaire combattant aux cotés, voire en les dirigeants, des LEURS hommes. bonne journée.

  3. esmeric 2 années Il y a

    super ce 13 eme festival vu par le journal ccas j ai passe le w end a teoule le 16 05 2014 et j ai recu sur mon portable le festivable de la napoule n ayant pas le catalogue sur moi j aurais aime savoir s il ete possible de participer (suite a desistement eventuel) je n ai pu telephoner j en profite pour vous dire que j ai le meme probleme (pas de telephone pour les chapieux en haute savoie ni d adresse ) c est bien le modernisme a condition de l alimenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Qui sommes-nous ?    I    CCAS ©2016

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account