Week-Hand pour tous : aider les aidants

Au programme du Week-Hand des CMCAS d'Ile-de-France : ateliers artistiques et d'éveil, rencontres et réponses pour les aidants des personnes en situation de handicap ©J.Marando/CCAS

Au programme du Week-Hand des CMCAS d’Ile-de-France : ateliers artistiques et d’éveil, rencontres et réponses pour les aidants des personnes en situation de handicap ©J.Marando/CCAS

Depuis bientôt deux ans, la coordination des CMCAS d’Ile-de-France s’est lancé un défi : mettre tout en œuvre pour mieux accueillir les bénéficiaires en situation de handicap au sein des Activités Sociales et accompagner leurs familles si elles le souhaitent. Point d’orgue de cette démarche collective : le Week-Hand pour tous, les 1er et 2 octobre dernier à Merlimont (Pas-de-Calais).

Tout au long de l’année 2015, les CMCAS sont allées à la rencontre des bénéficiaires, des élus et des professionnels afin de travailler sur les freins éventuels et faire sauter les préjugés : la peur de l’absence de savoir-faire, la méconnaissance du handicap,  la culpabilité, la timidité, entre autres. La liste est longue… Organisé à Merlimont les 1er et 2 octobre derniers, le Week-Hand pour tous se veut ainsi un temps d’échange et de partage pour améliorer et rendre encore plus accessible le patrimoine commun : les Activités Sociales où, quels que soient les empêchements et les fragilités, chacun a la même place.

A l’ouverture de la table ronde autour de la thématique « Aide aux aidants et la place des acteurs extérieurs », Dina Bogos Helfer, médecin conseil CCAS, intervenante tout au long du week-end, va immédiatement à l’essentiel : « Dans 69% des familles ayant un enfant en situation de handicap, un des deux parents doit renoncer à tout ou partie de son activité professionnelle pour s’occuper de cet enfant. » Ce type de situation a nécessairement un impact sur la santé physique et psychique de l’aidant et des conséquences sur sa vie personnelle, que ce soit sur le plan familial, financier ou social. Dans la salle, le constat est partagé par tous.


Lire aussi
Les activités de proximité et le handicap


Jocelyne Albina, assistante sociale pour le personnel Enedis (ex ERDF), apporte ses lumières sur tous les types de congés dont peuvent bénéficier les aidants : rémunérés par l’entreprise (mère de famille, enfant handicapé, don de jours de repos), indemnisés (congé parental d’éducation, solidarité familiale…), ou sur d’éventuelles autres possibilités comme le congé proche aidant. La professionnelle rappelle également l’aide qu’elle et ses collègues sont en mesure d’apporter concernant l’instruction des dossiers de demande de financement pour les aménagements du domicile et le matériel auprès des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Si ce type de démarche est vécu par tous comme un vrai parcours du combattant, Jocelyne Albina l’affirme : « La constitution du dossier est primordiale ! Venez nous voir. »

©J. Marando/CCAS

Les élus des CMCAS d’Ile-de-France et les professionnels de la santé de la CCAS, engagés pour écouter, partager, créer du lien, entrevoir des possibilités ©J.Marando/CCAS

L’accès aux droits et prestations spécifiques liés au handicap, les délais de traitement des dossiers par les MDPH, les difficultés et désaccords dans l’appréciation du taux d’incapacité, la non-prise en compte du projet de vie dans l’évaluation des besoins de compensation, l’obtention de la carte d’invalidité, la gratuité des transports en commun en fonction du département, la majoration du nombre de parts des impôts en fonction de la nature du handicap ou de celui de la personne comptée à charge… Les questions sont nombreuses.


Lire aussi
Aides aux personnes en situation de handicap et aide aux aidants sur ccas.fr


Très vite, les langues se délient et le constat est parfois amer. « En France, quand on veut avoir une vie décente et que l’on est handicapé, c’est un luxe ! affirme Stéphane Fernandez, paraplégique, qui s’est battu pour obtenir un fauteuil plus léger que celui fourni par la Sécurité sociale. Ce type de fauteuil est trop lourd, si on n’a que cela, on reste chez soi. » Le jeune homme explique aussi les incohérences de la MDPH, qui ne dispose pas d’aide ménagère.

Nicolas, sourd, jeune papa de trois enfants dont l’un est autiste, tous venus des Yvelines, évoque les problèmes de financement rencontrés lorsque lui et sa famille sollicitent les services d’interprétation en langue des signes, par exemple. Ils ont d’ailleurs hésité avant de s’inscrire au Week-Hand. La raison ? La peur de déranger et de devoir mettre en place un dispositif trop lourd. La CMCAS a su les rassurer et a dépêché une interprète pour l’événement.

Accompagner les aidants

Au quotidien comme au sein des Activités Sociales, les CMCAS d’Ile-de-France prennent à bras le corps la problématique du handicap. Le Week-Hand a été pensé pour le bien-être de tous, une attention particulière ayant été accordée au rythme avec des temps de repos et la prise en charge des enfants durant les débats afin que les parents puissent y participer sereinement.

« Le rôle d’aidant doit être choisi et accompagné par des professionnels, une offre de services de proximité couvrant le champ de tous les types d’aide doit être développée pour permettre ce choix. Chaque situation est particulière et doit être analysée pour répondre aux besoins, venez nous voir, la rencontre permet de délivrer un tas d’informations », insiste Dina Bogos Helfer.

Ecouter, partager, créer du lien, entrevoir des possibilités, le Week-Hand s’est révélé à l’image de l’engagement et l’aide apportés tout au long de l’année par les CMCAS d’Ile-de-France.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

quatre × cinq =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account